samedi 31 juillet 2021

Vaqksinés contre non-vaqksinés

La France gronde, des millions de Français battent le pavé des villes grandes et moyennes du pays, pendant que les forces maléfiques projettent déjà leur nouveau divertissement : une haine toute organisée des vaqksinés contre les non-vaqksinés… alors même que s’accumulent les preuves que les fameux élixirs de perlimpinpin qu’on injecte à qui mieux mieux ne servent pas à grand-chose.




vendredi 30 juillet 2021

Bonnes vacances aux Aoûtiens

Août approche, de nouveaux vacanciers se préparent à rejoindre la plage pour faire dorer leur peau blanche par Hélios. 

 

Alors que les républiques françaises et italiennes s’apprêtent à martyriser leur peuple à coup de tracasseries administratives et sanitaires, que de vilaines chimères sont invoquées par le pouvoir médiatique pour servir les intérêts de grandes officines d’apothicaires véreux, je vous souhaite tout de même un bon séjour sur le sable chaud !




dimanche 25 juillet 2021

L’envoûtante variété des îles Féroé

Étonnantes petites îles scandinaves, perdues dans le nord de l’Océan atlantique, où survit une vieille langue, proche cousine de l’islandais. Toute une génération de musiciens et d’artistes originaires de cette nation sont à découvrir.

 

Ave Benjamin 


Høgni Reistrup


 Byrta

 

Gudrid Hansdóttir

samedi 24 juillet 2021

L'Adonis de Reykjavík

Digne fils de l’Islande, Bertel Thorvaldsen garde un pied sur la terre de ses ancêtre avec l’une de ses œuvres qui trône à un coin du Hallargarðurinn, au cœur historique du Reykjavík. 

 

Ce sculpteur de la fin du XVIIIème et du début du XIXème fut conquis par les charmes de l’Italie et de son héritage classique. Avec lui, c’est un peu de la grâce antique qui aborde cette lointaine contrée viking, là où les Scandinaves situent l’Enfer.

 




samedi 10 juillet 2021

Paris bas-ventre

Tous ceux qui ont aimé Paris, les familles, les homos dragueurs, le petit peuple, les artisans, les boutiquiers, les fonctionnaires, les touristes, tous pleurent la disparition de la Ville-Lumière au profit d’une mégalopole sale, dangereuse, grise, contraignante, méconnaissable. Et cela commence par ses intestins, le métro, le RER, qui régurgite chaque jour les sources du malheur de la capitale française.

 

Richard Millet, l’un des derniers grands écrivains français avec Renaud Camus, nous livre son triste constat pour réveiller les consciences des derniers représentants d’un peuple endormi, anesthésié, zombifié. 

 

Disponible sur le site de : TV-Libertés